Quand j'ai côtoyé la mort j'ai réalisé l'importance de nos vies!

Épisode douloureuse, le monde en suspens… accompagnement vers la mort.

Je partage pour moi & pour elle.

Pour ma petite maman d’Amour, une âme souriante d’une grandeur exceptionnelle.

Accompagner celle qui m’a donné la vie vers un passage obligé. Accompagner ma mère, celle de mes frères, la mamie de mes enfants, la femme de mon père sur le plus triste des chemins. Tout est précipité, trop tôt à notre goût, à son goût. Le cancer est féroce, impitoyable. Il est laid et monstrueux mais en même temps il est beau…. Il est en elle. Elle est si belle!

L’inévitable est maintenant éminent. Elle nous donne par contre le temps de l’accompagner, elle nous donne le temps de côtoyer la mort, ce mot tabou dont tout le monde a peur et qui m’était étranger. Ma maman nous enseigne encore quelque chose à sa manière. À tous. Elle a souri jusqu’à son dernier regard et maintenant elle est apaisée, les yeux fermés elle nous écoute avant son dernier voyage. Je lui ai parlé longtemps aujourd’hui et ça m’a fait beaucoup de bien. Je lui fais confiance, je fais confiance au processus.    

La tristesse est profonde, les émotions sont à l’œuvre. Le cœur déchiré, broyé, fâché, agité, questionné pour mieux aimer.

La vie, la mort. Et ensuite, à chacun sa croyance.

Plusieurs naissent pendant que d’autres s’éteignent. Il faut accueillir la vie, notre vie, les nouvelles vies et les fins de vie.

C’est beau la vie. C’est infini!